😰 personnes souhaitant d’avoir une aide pour gérer leur stress

Une des utilités premières des fidgets est l’aide à la gestion du stress.
Le stress est une réaction naturelle à certaines situations. Chacun·e en souffre plus ou moins, en fonction de son niveau de stress/d’anxiété et de la façon de le/la gérer.

Le fidget est un objet rassurant, anti-stress, une sorte de “doudou” pour adultes (et pour enfants), qui permet d’affronter plus facilement une situation qu’on craint et/ou qu’on perçoit comme difficile.
Parfois le simple fait de savoir son fidget dans sa poche est déjà rassurant en soi. Comme un objet porte-bonheur, une aide toujours présente.

Dans les situations les plus stressantes / angoissantes, le fait de jouer avec son fidget, d’effectuer des mouvements connus et habituels avec un objet dont on connait chaque contour en détail, permet de faire retomber son stress en se concentrant sur ce que nos doigts font et en rassurant notre esprit avec ces gestes et sensations habituelles et réconfortantes.

👁️ adultes et enfants atteints de troubles de l’attention (TDAH)

L’histoire de mes fidgets en pièces de vélo upcyclées débute avec la demande de mon amie Élodie de lui fabriquer un petit objet ludique qu’elle puisse avoir tout le temps sur elle, et qui l’aiderait à se concentrer malgré son TDAH, notamment au boulotlors de réunions, ou tout simplement pendant une conversation un peu longue.
Passionnée de vélo et de réparation vélo, l’idée d’utiliser des maillons de chaîne m’est venue tout naturellement. Et c’est comme ça qu’est né le premier fidget d’une grande famille.

Élodie était et est toujours ravie de son fidget -qui ne l’a jamais quitté depuis- grâce auquel sa concentration s’est accrue et elle arrive mieux à gérer son TDAH.

Les personnes atteintes de trouble(s) de l’attention ou TDAH ressentent généralement le besoin d’être sur-stimulées et sur-occupées. Le fait de « fidgeter » (jouer avec son fidget) permet de combler -en partie ou totalement- ce besoin pour se focaliser sur l’autre activité : conversation, réunion, travail de bureau, cours, …

Et pour la petite anecdote, c’est en parlant TDAH avec Élodie que je me suis rendue compte que ce que les gens prenaient pour un ennui rapide et un manque de politesse chez moi (impossibilité de se focaliser sur une conversation sans commencer autre chose à côté ou prendre mon smartphone en même temps, ennui très rapide à se déclencher, oubli constant des dates et des horaires, insurmontable manie de constamment écouter de la musique, un livre audio, voir un film/une série pendant que je travaille, …) étaient simplement des symptômes du TDAH dont j’étais moi-même atteinte.
J’ai depuis pris l’habitude d’avoir toujours un de mes fidgets avec moi et ça me permet de gagner énormément en concentration et d’occuper mes mains (et mon esprit, j’adore ressentir les différentes formes et textures du fidget) pendant des tâches qui me semblent impossible à accomplir sans autre occupation.

Bref, quel que soit votre trouble de l’attention et son niveau, les fidgets vous aideront dans différentes situations :
– oublier en chemin ce qu’on était parti·e faire, parce-qu’on pense à 36 autres choses sur le chemin : avoir un fidget en main et jouer avec à ce moment-là permet d’être focalisé·e sur le « fidgetting » et d’éviter de se perdre dans les méandres de sa pensée,
– sortir son smartphone au bout de deux phrases de conversation, parce-qu’il est difficile de rester concentrer sur une seule chose plus de deux minutes : jouer avec son fidget va peut-être paraître étrange à la personne en face, mais cela vous permettra de rester focalisé·e sur la discussion,
– ne pas réussir à avancer sur une tâche de travail sur l’ordinateur, parce-que occuper son esprit avec une seule mission ne suffit pas, et qu’il est du coup bien trop facile de divaguer et de se laisser emporter par un tas d’autres choses : « fidgeter » devant son ordinateur, de la main qui ne contrôle pas la souris, aide à se concentrer sur notre objectif de travail, sur son écran/son clavier.
– …

🚭 personnes souhaitant arrêter de fumer

Lorsqu’on décide d’arrêter de fumer, le plus dur est de perdre ses habitudes, parmi lesquelles le fait d’avoir quelque-chose en main.

Les fidgets permettent de compenser ce manque, et d’avoir une occupation pour ses mains qui permettra d’oublier l’envie d’y tenir une cigarette.

À chaque envie de cigarette (envie-réflexe comme après un repas, au réveil ou en soirée avec des ami·e·s fumeurs·ses), sortir son fidget peut grandement vous aider à éviter de replonger et de dire oui à une cigarette.

« Fidgeter » permet de calmer le stress et de se focaliser sur un mouvement agréable.
Grâce aufidget, on trouve une nouvelle habitude de mouvement : au lieu de rouler sa cigarette et/ou d’en tenir une en main, l’habitude sera tout simplement de jouer avec son fidget -ce qui est nettement moins néfaste pour sa santé et celle de son entourage  .

🚸 enfants/adolescents qui ont besoin d’une aide pour se concentrer d’avantage dans leur vie de tous les jours ou à l’école

Les enfants et adolescent·e·s peuvent avoir parfois du mal à se concentrer sur leur travail à l’école ou sur leurs devoirs à la maison.

Les fidgets sont des jouets qu’ils peuvent avoir sur eux à tout moment de la journée, pour aider à focaliser leur concentration et éviter de se dissiper : écouter avec plus d’attention en cours, se concentrer sur le texte à lire ou à écouter, se focaliser sur l’exercice à faire, rester concentrer jusqu’à la fin du cours et des devoirs du jour, rester assis calmement au restaurant ou à table à la maison, etc…

Mes fidgets conviennent aux enfants de plus de 8 ans (en-dessous de cet âge ils ne sont pas conseillés, certains fidgets sont assez petits, ils pourraient être mis en bouche).

Pour les plus petit·e·s, je conseille aux parents de parler du fidget à l’/aux enseignant·e·s de leur(s) enfant(s) pour ne pas que celui-ci soit confisqué comme possiblement un jouet plus « classique ».

📖 adolescents et adultes ayant du mal à se concentrer en cours

Certains cours paraissent plus longs que d’autres ; plusieurs facteurs peuvent expliquer cela : fatigue, dernier cours de la journée, intérêt moyen pour la matière et/ou le sujet traité(e), professeur·e à la voix monotone, cours très long sans pause, manque de dépense physique, etc…

Plutôt que de sortir son smartphone ou commencer un pendu avec son voisin, jouer avec son fidget peut être une bonne solution pour gagner en concentration.

Il permet d’être occupé sans faire de bruit et déranger les autres, mais laisse l’esprit libre pour se focaliser sur ce qui est dit et expliqué.

Et point important, il est tout à fait possible de « fidgeter » tout en écrivant de l’autre main, la prise de notes n’est donc pas altérée.

💼 adultes qui ont besoin d’une aide pour maximiser leur concentration au travail / au bureau / en réunion 🏢

Nombre d’adultes ont du mal à se concentrer ou du moins à rester concentrer sur une durée plus ou moins longue au travail.
On parle ici de travail de bureau ou de réunions.

Qui n’a jamais succombé à l’appel de son smartphone (réseaux sociaux ou jeux) pendant une réunion un peu longue ou après quelques heures d’un travail de bureau répétitif ?

Le hic est qu’utiliser son smartphone empêche de se concentrer sur son travail/ce qui est dit durant la réunion.

Le fidget apporte dans ce genre de situation une occupation tierce qui n’empêche en rien de se concentrer sur sa tâche. Il occupe les doigts et une partie de l’esprit, mais laisse libre champ à la concentration pour rester focus et continuer à être actif dans sa tâche.
Il est discret et passera inaperçu en-dessous d’une table ou dans votre poche, dans votre main.

« Fidgeter » est un moyen simple et discret d’améliorer sa concentration et son temps de concentration au bureau.

🏥 personnes ayant subi une intervention chirurgicale et ayant pour consigne de ne pas bouger le bras / le coude / l’épaule

Certaines opérations chirurgicales ou certains soucis de santé nécessitent une immobilisation d’une partie du corps dans l’optique d’une guérison/récupération.

Lorsque cette partie du corps immobilisée est le bras, le coude ou encore l’épaule, le fidget montre toute son utilité !

En effet il est bien plus simple de garder une même position toute une journée lorsqu’on peut jouer avec son fidget

Pour les personnes qui ne portent pas d’attelles ou n’ont pas de plâtre, il est parfois conseillé de garder sa main en poche pour éviter de bouger son bras, dans ce cas avoir son fidget en poche est un bon moyen d’y arriver !

Il permettra également de continuer à bouger sa main (si celle dernière n’est pas concernée par l’immobilisation exigée) et donc de ne pas se sentir trop ankylosé·e/engourdi·e.

C’est également un bon moyen de réussir à s’endormir sans trop penser à son membre immobilisé qui peut être (très) gênant.

🤚 adultes et enfants souhaitant stopper le rongeage des ongles (onychophagie),

Une des applications des fidgets est également l’aide à l’arrêt de l’onychophagie.
Ce terme barbare désigne la mauvaise habitude qu’ont certaines personnes de se ronger les ongles.

Dans un cas comme celui-ci, à chaque envie de s’adonner à cette habitude délétère, il suffira de sortir son fidget et de jouer avec celui-ci pour se concentrer sur une gestuelle agréable et relaxante qui fera oublier l’envie de se ronger les ongles.

Le fidget convient aux enfants (à partir de 8 ans) comme aux adultes souffrant d’onychophagie, se transporte facilement pour être utiliser en toute circonstance, et est très discret d’utilisation.

/!\ Attention cependant, les fidgets sont des petits objets, ils ne conviennent donc qu’aux enfants à partir de 8 ans (risque de suffocation)

Mes fidgets, contrairement à ceux en plastique qu’on trouve par exemple sur une plateforme multinationale dont le nom commence par “Ama” et termine par “zone”, sont tous en métal et fabriqués à la main en France 🇫🇷 avec le plus grand soin à partir de pièces de vélos 🚲 upcyclées :
– chaînes, maillons de chaînes, plaques de maillons de chaînes et rouleaux de chaînes 🔗,
– valves de chambres à air,
– rondelles de patins de freins 🔩
 
Ils sont tous en métal 🦾 et de ce fait extrêmement durables et résistants.

Les pièces de vélos usées sont collectées auprès d’ateliers de réparation de vélos et de particuliers, triées, nettoyées grossièrement au chiffon une première fois, nettoyées aux ultra-sons 🎛️, re-nettoyés à la main avec de l’eau très chaude 🚿, du savon 🧼 et une brosse 🪥, et enfin assemblées en fidgets.

Faciles à glisser dans une poche 👖, ils peuvent aussi être transportés grâce à mes pochettes de ceinture en chambre à air de tracteur et fermeture magnétique.

Vous pouvez découvrir toute ma gamme de fidgets sur cette page.

Chaque fidget apporte d’autres sensations et différentes façon de l’utiliser. Certains sont plus adaptés au besoin de moduler/déformer une structure, et d’autres à l’envie/au besoin de faire rouler/tourner un jouet “doux” et texturé entre ses doigts.

Je propose des tarifs dégressifs ⬇️ en fonction de la quantité achetée, pour aider les associations et structures souhaitant m’acheter plusieurs fidgets.